Pour une Chèvre

2 affiches en 20 exemplaires, 2022

50 x 70 cm 

Sculpture

Bois, résine, polystyrène, enduit

150 x 200 x 120 cm

 

Sculpture installée au Châtelard en Bauges

Remerciement : Jade Belhocine

En observant une chèvre, ses habitudes, ses goûts, ses capacités corporelles et optiques, une sculpture a été construite. L’apprentissage et l’usage qu’elle en a fait est à l’origine d’un texte et de dessins de trajectoire. Ces éléments et les images de la chèvre avec la sculpture ont donné lieu à deux affiches.

« Elle la voit, mais elle va vers ce qu’elle connaît : l’abri de bois, le sapin au centre de l’enclos et le lapin et le portail de l’entrée. Elle la voit pendant 2 jours, 3 jours puis 4 jours et monte. Allez, vas-y. Elle pose deux pattes sur la résine et fait basculer son corps au centre de la forme, onglons avant et arrière presque joints. La résine glisse, elle chute. Elle se replace et d’un premier élan elle est au centre, instable, hésitante et d’un second, son corps projeté en l’air un instant, elle atteint la plateforme basse. La surface est blanche et rugueuse, deux traînées brunes partent du bord. Bêlement. Une chèvre est sur une sculpture. Dominant l’espace vert presque gris du jardin, une chèvre est sur une sculpture et regarde le monde. Elle tourne sur elle-même et face à l’endroit d’où elle est montée, elle se tient le cou tendu. »