top of page

Cætera

Exposition en trois parties - 2023

Partie 1 / Vitrine des Ateliers Bains d'Huile, Clermont-Ferrand / 15 juin - 13 août

Partie 2 / home alonE, Saint-Pierre-le-Châstel / 18 juin - 13 août

Partie 3 / Off the Rail, Clermont-Ferrand / 24 juin

Dans son livre Forme et objet, Tristan Garcia explique que le temps tel que nous le concevons aujourd’hui - structuré en passé, présent, futur - est né de notre besoin de mettre en récit les événements qui nous entourent. Aussi, le temps peut être envisagé différemment et ordonné selon une intensité de présence : "Ce qu'il y a de plus présent est le présent, qui n'est pas toute la présence mais la présence la plus forte ; l'amoindrissement de cette présence, c'est le passé, qui est de plus en plus absent ; ce qui maximise l'absence, c'est l'avenir" *

 

Ces réflexions sur le lien entre récit et temps, ainsi que les différentes manières de le penser sont au cœur de Cætera.


En trois parties, ce projet articule différentes étapes de représentation d’un même récit, celui d’une chute, le passage d'une forme de l'horizontal à la verticale. Dans la première partie, des pans de latex imprimés en linogravure sont suspendus dans la vitrine d'un atelier. L'impression, hétérogène, permet de distinguer une forme ovoïdale de face, une autre à l'extrémité basse et un motif semblant traduire un mouvement. L'exposition, visible depuis l'extérieur, tient à distance le visiteur.
La seconde partie, dans une ancienne habitation, est composée d'une sculpture fixée au plafond sur laquelle sont accrochés des lés de linoléum, matrices ayant servi à l'impression du latex. Fragmentés, ils découpent l'espace et proposent aux visiteurs différents points de vue.
La troisième partie, le temps d’une soirée, se déploie dans un espace d'exposition plus classique. Au fond de la pièce, trois pans de latex sur un cylindre métallique, se déroulent jusque sous un sol en linoléum. Proche du latex, une sculpture ovoïdale est positionnée face aux visiteurs, c'est le personnage principal. Au cours du vernissage, elle est déplacée par une performeuse et passe de la verticalité à l'horizontalité en proposant plusieurs tableaux. Une fois la sculpture à terre, l'espace est ouvert au visiteur qui découvre le lieu, avant d’être plongé au bout de 30 min dans le noir. La lumière s'éteint, c'est la fin de l’exposition.

* Tristan Garcia, Forme et objet, Puf, 2020, p.195

Partie 1.jpg

Visuel de Cætera / Partie 1  - 2023

_1230139j.jpg

 Vue de Cætera / Partie 1 depuis la rue de l'Oratoire à Clermont-Ferrand

_1230131j.jpg

Cætera /  Partie 1 - Trois pans de latex, encre à linogravure, métal, enduit - 2023

280 x 237 cm / 215 x 70 cm / 215 x 60 cm

_1230196j.jpg

Détail de l'encrage sur le latex

_1230168j.jpg

Vue depuis l'intérieur de l'atelier Bains d'Huile

P1220657Rj.jpg
P1220686.JPG
Partie 2.jpg

Visuel de Cætera / Partie 2  - 2023

Vue de Cætera / Partie 2 à home alonE, Saint-Pierre-le-Chastel

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. 

_1220969Rjj.jpg

Cætera / Partie 2  - Polystyrène, résine polyacrylique, enduit, peinture nacrée, métal, quinze lés de linoleum, encre - 2023

Dimensions variables

DSCF5550jj.jpg
_1220982Rj.jpg

Vue du dessous de Cætera / Partie 2 

Visuel de Cætera / Partie 3  - 2023

Vue de Cætera / Partie 3 à Off the Rail, Clermont-Ferrand

Performance de Pauline Saut 

IMG_2338j.jpg

Cætera / Partie 3  - Metal, trois lés de latex, linoleum, laminafoam, peinture - 2023
Dimensions variables

Extrait de la performance de Pauline Saut remise en scène

P1220853jpg.jpg

Titre 2

DSC_0106.jpg
DSC_0112.jpg

Vernissage de Cætera / Partie 3 - 24 juin 2023

bottom of page